lien
Partager "Page accueil - boite Espace jeunesse" sur facebookPartager "Page accueil - boite Espace jeunesse" sur twitterLien permanent

Titre : L'astronomie dans l'art de la Renaissance à nos jours
Auteur : Alexis Drahos

Notre avis
Dés le début du XIVe siècle, Giotto, peintre florentin peint au centre de la fresque "L'adoration des Mages" une comète flamboyante à la place de la divine étoile.
A la Renaissance, les phénomènes naturels, le ciel et ses mystères deviennent source d'inspiration ; Durer truffe son oeuvre d'éléments d'astronomie. Les relations entre savants (Galilée) et artistes (Rubens) sont fréquentes ; Les visages de savants et notamment d'astronomes prennent place dans le registre du portrait.
Au siècle des Lumières, les théories de Newton révolutionnent l'idée que l'on se fait de l'Univers ; les peintres, les graveurs les illustrent.
Le XIXe siècle correspond à une époque de grande avancée et on observe, chez certains peintres, comme Millet ou Van Gogh, un nouvel intérêt pour les cieux étoilés. L'astronomie se popularise, en témoignent les caricatures d'Honoré Daumier.
Au XXe siècle, l'astronomie demeure présente dans le domaine artistique, sous des formes nouvelles, revisitée par l'abstrait, l'expressionnisme ou le futurisme.
La riche iconographie, l'originalité du propos, font de la lecture de ce livre un véritable moment de plaisir et découvertes. A travers les siècles et les courants artistiques, Alexis Drahos nous propose un voyage au pays des étoiles***


Résumé

Pour emprunter ou réserver le document


Ce qu'ils en pensent aussi

Extrait

Quelques décennies plus tard, un tableau d'Alfred Stevens (1823-1906), la Voie lactée, confirme la popularité de l'astronomie auprès des femmes. Dans une palette de couleurs froides, avec une prédominance de bleus et de verts, la scène présente une jeune femme devant une fenêtre ouverte sur l'océan. Une main sous le menton, l'autre posée sur la rambarde, elle plonge son regard dans le ciel étoilé. Stevens la dépeint en train de contempler la voûte céleste, où l'on distingue une forte source lumineuse et quelques étoiles. Contrairement aux autres femmes de ses tableaux, dont la plupart sont plutôt nonchalantes, celle-ci  arbore une attitude de réflexion, semblant même profondément absorbée par le spectacle du ciel nocturne.
 

Pour aller plus loin


Si vous avez aimé, vous aimerez aussi

Partager "L'astronomie dans l'art de la Renaissance à nos jours / Alexis Drahos" sur facebookPartager "L'astronomie dans l'art de la Renaissance à nos jours / Alexis Drahos" sur twitterLien permanent
Retour Haut